fbpx

Sélection livre : Un nouveau bijou à ranger dans la boîte « Virginie »

Les possibles – Virginie Grimaldi

Mise en garde :
prévoyez un grand sac, vous ne voudrez pas le lâcher et l’emmènerez partout avec vous !

Citation :
« C’est pas grave si papy il perd ses souvenirs, parce que nous, on les a encore. »

Infos techniques :
Auteure : Virginie Grimaldi
Editeur :Editions Fayard Sortie : mai 2021

Elle a ce don de rendre évidentes les choses qu’on ne voit pas, qu’on ne voit plus.
Elle sait si bien décrire les émotions qu’on ne peut que les vivre de la première à la dernière page.
Elle sait nous embarquer en mettant, dans chaque ligne, de l’humour, de la tendresse, de la douceur. Virginie Grimaldi, l’écrivaine la plus lue de France, avec son éternelle bienveillance et sa malice a encore signé une histoire profondément touchante.

Les souvenirs… Vous êtes-vous déjà demandé à quel point ils étaient importants pour vous ? Ne sont-ils pas la seule chose que l’on emporte avec nous lors du grand départ ? Ne sont-ils pas ce à quoi on s’accroche dans les moments difficiles ? Ne sont-ils pas ce qui nous survit grâce à ceux qui restent ?
Les souvenirs sont une source éternelle tant qu’ils sont transmis, ils font vivre les absents dans la mémoire des vivants, ils sont notre éternité. Alors lorsqu’ils nous quittent avant l’heure, à cause d’une maladie qu’on ne peut pas arrêter, que peuvent faire ceux qui nous aiment ?

C’est le sujet principal de ce roman. Après un incendie qui a ravagé sa maison, Jean emménage chez sa fille, Juliane ainsi que son beau-fils et son petit-fils. De nature loufoque, décalé, avec une langue bien pendue, Jean a toujours eu des comportements hors normes. Mais quand Jean commence à perdre plusieurs fois par jour ses affaires, à poser et reposer les mêmes questions, à paraître souvent absent, Juliane s’inquiète et le convainc de consulter. S’en suit une belle histoire où le temps qu’il reste et l’urgence de se gaver de chaque moment de bonheur est la priorité. Le cerveau de Jean régresse, une forme d’Alzheimer dont on ne peut prévoir la progression a pris possession de lui.

C’est le roman le plus personnel de Virginie Grimaldi, son papa étant atteint de cette maladie. Elle est la reine de la description des émotions depuis son premier livre, cependant, dans celui-ci, on les sent ses larmes à elle, ses rires et on entend la musique en fond sonore qui nous accompagne.
Ses histoires nous transpercent toujours, elles s’imprègnent en nous et l’on souhaiterait qu’elles ne s’arrêtent jamais. La flèche des « possibles » m’est arrivée en plein cœur, pour mon plus grand bonheur !

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

5 COMMENTS

  1. Magnifique chronique qui donne envie de courir lire le livre .
    J’ai déjà lu de ces livres et à chaque fois des moments de bonheur .

  2. Très belle chronique joliment écrite.
    C’est le seul livre que je n’ai pas encore lu de Virginie.
    Hâte de le découvrir grâce à votre bel article.
    Il risque de me toucher en plein cœur aussi, encore une fois, comme chacune de ses magnifiques histoires!

  3. Magnifique chronique qui donne très envie de lire ce livre. Avec Virginie Grimaldi jamais de déception. J’aime tous ses livres qui sont souvent des coups de cœur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Chronique d’une femme libérée : Les pansements

il m’a quittéeeeeeee ! Ma vie est finieeeeeeee !

Chronique d’une femme libérée : Les rencontres sur internet

à en croire qu’un écran peut remplacer les vibrations du cœur!

Sélection livre : Les Demoiselles – Anne-Gaëlle Huon

De la mode, de l’amitié et des secrets !

Chronique d’une femme libérée : De toute façon t’as besoin de personne !

elle est comme toi, elle a besoin de personne