fbpx

Sélection livre : Les Demoiselles – Anne-Gaëlle Huon

Mise en garde : parfois il fait sourire, parfois même danser, mais avant tout il fait valser le cœur sous une pluie d’étoiles !

Citation : « Il n’y a que trois règles ici, Paloma. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l’homme d’une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé.»

Karine Leresche (Instagram : une_armee_de_resilients)

Infos techniques :

Auteure : Anne-Gaëlle Huon
Editeur : Le Livre de Poche Sortie : juin 2021

Les Demoiselles – Anne-Gaëlle Huon

De la mode, de l’amitié et des secrets !

Dans les années 20, Rosa quitte son village espagnol pour rejoindre une France pleine de promesses et réunir l’argent nécessaire à soigner sa grand-mère. Un voyage qui, à la fois lui prend sa sœur, et lui permet de rencontrer Pascual, lui-même en route pour l’Argentine.

Arrivée au Pays Basque avec d’autres congénères espagnoles, Rosa rejoint l’équipe des « Hirondelles » dans un atelier qui crée des espadrilles, nouvelles chaussures à la mode. Elle vit avec d’autres femmes, dont Carmen, fille d’une amie de sa mère, jeune femme dure et fermée qui la prend sous son aile. Malheureusement, cette cohabitation s’écourte, Rosa est accusée de porter malheur et chassée de la maisonnée. Elle se réfugie chez Thérèse, enseignante française, très généreuse, qui donne des cours à la jeune fille le soir, après le dur travail de l’atelier.
Dans cette maison, surnommée « la maison des Demoiselles », Rosa découvre un monde à l’opposé de ce qu’elle a connu jusque-là : à la limite du fantastique, les trois femmes qui y vivent (Thérèse, Véra et Colette) sont une représentation du luxe et de la volupté. Les repas sont cuisinés par Bernadette, Lupin est le majordome et Marcel est le chauffeur, tous tiennent ensemble la maison et partagent la vie de ces mystérieuses femmes. Le soir c’est champagne et belles robes dans la maison ! Véra et Colette, anciennes courtisanes, aimant la grande vie, sans pouvoir jouir des mêmes distractions que lorsqu’elles étaient les reines du Tout Paris, ont conservé leurs habitudes, cachées entre leurs quatre murs.
Rosa est adoptée par les habitants de la maison qui la fascinent et y créera un lien fort, mais surpassera-t- il les secrets et les disputes ?
La vie suit son court entre l’atelier, les soirées champagne et Rosa qui dessine de nouveaux modèles d’espadrilles jusqu’à ce qu’un drame se déroule : elle est agressée par le surveillant de l’atelier et heureusement sauvée à temps par Henri, cet homme charismatique fou d’une Rosa qui ne veut pas d’attache. Plus la bienvenue sur son lieu de travail, encouragée par Henri et rejoint par Colette, Rosa crée son propre atelier qui lui vaudra, plus tard, la visite de Christian Dior séduit par sa créativité.
Les années passent, les Demoiselles se séparent, se retrouvent, une enfant nait puis devient mère à son tour. Cette jeune enfant, Liz, laissera une trace indélébile dans le cœur de Rosa, comme dans celui des Demoiselles. Les rêves brisés, les espoirs balayés et les secrets dévoilés détruiront-ils la maison de ces femmes qui incarnent la liberté et l’émancipation ?

Des années folles en passant par la guerre puis l’apogée de la mode, ce roman est un voyage dans le temps incroyable qui se vit au rythme du Charleston et du Swing. Emprunt de faits historiques, mêlés à l’imaginaire inépuisable de l’auteure, c’est entre rêves et drames que volent les émotions, et ce toujours avec une aura d’amour qui protège des personnages charismatiques, parfois envoutants, auxquels on s’attache assurément. Le travail de recherche d’Anne-Gaëlle Huon est remarquable, sa plume est une composition musicale qui transporte. Tout résonne, tout s’imprègne en nous, l’ADN de l’histoire devient la nôtre. Fluide, dynamique, elle a un style qui accroche dès les premières lignes et embarque avec grâce et élégance.

Agrémenté de personnalités emblématiques d’une époque, tels que Dior, Brigitte Bardot, Charlie Chaplin, ce livre est un périple captivant qui met des étoiles plein les yeux.
L’amour, la solidarité, les amis qui deviennent la famille et l’émancipation sont des sujets forts dans ce récit, ils vibrent avec nos cœurs, avec nos vies et l’auteure a su décrire les liens de ses personnages palpables, appelant à la sensibilité de ses lecteurs. De sourires aux larmes, de paillettes aux cendres, ce roman raconte la vie, celle où le meilleur reste à venir, celle ou l’amour et l’amitié sont salvatrices.
C’est beau, c’est magique, c’est coloré, c’est éblouissant ! Une histoire émouvante qui restera une belle leçon d’amour inconditionnel.

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Chronique d’une femme libérée : Les pansements

il m’a quittéeeeeeee ! Ma vie est finieeeeeeee !

Chronique d’une femme libérée : Les rencontres sur internet

à en croire qu’un écran peut remplacer les vibrations du cœur!

Chronique d’une femme libérée : De toute façon t’as besoin de personne !

elle est comme toi, elle a besoin de personne

Sélection livre : Oublier les fleurs sauvages – Céline Bentz

préparez-vous à voyager entre le chaos de la guerre...