fbpx

Sélection livre: Les blessures du silence – Natacha Calestrémé

Mise en garde : Ce polar est bien plus qu’une enquête : il est un outil à la libération de l’emprise !

Citation : « Les effets de l’emprise créent une sorte de léthargie, une impuissance acquise au fil des jours qui les empêche de se révolter ou d’agir. La violence des faits est telle que la victime n’a ni la force ni le courage d’envisager un départ. »

Infos techniques :

Auteur : Natacha Calestrémé

Editeur : Le Livre de Poche   Sortie : mars 2022

Les Blessures du silence

Natacha Calestrémé

Enquête et développement personnel

Journaliste, réalisatrice et auteure de best sellers, Natacha Calestrémé présente, au Livre de Poche, quatre polars guérisseurs mêlant intrigue et développement personnel.

Dans ce polar, il s’agit de l’histoire d’Amandine, mère de trois enfants, mariée à un professeur à l’excellente réputation et épouse très malheureuse. Cette femme brisée disparaît, laissant le doute entre une fuite, un suicide ou un meurtre.

L’enquête est confiée à Yoann Clivel, 45 ans, et à son équipe. Pourquoi cette affaire est-elle confiée à la police judiciaire ? Parce que le commandant de la brigade, Filippo, a eu une histoire d’amour avec Amandine durant sa jeunesse et qu’il la pense incapable d’avoir fuit avec un éventuel amant.

S’en suit une instruction captivante avec une forte teneur psychologique puisqu’Henri, le mari d’Amandine, semble être un pervers narcissique maître de la manipulation.

En parallèle, les derniers mois de la vie de cette femme maltraitée sont racontés de sa bouche à elle, offrant au lecteur une vision complète de l’enfer qu’elle a vécu jusqu’au jour de sa disparition.

La plume est fine, tout le roman rythmé avec une montée d’intensité régulière appuyée par le témoignage des derniers mois qu’Amandine a vécu jusqu’au jour fatidique. Les transitions entre l’enquête en cours et le passé de la victime sont parfaites et le sentiment d’une toile qui se tisse autour d’elle s’imprègne au fil des pages.

Tous les dialogues sont pertinents, utiles et pragmatiques, il n’y a pas un détail de trop dans ce récit passionnant et percutant.

Les descriptions, parfois lyriques, amènent toute l’émotion de cet ouvrage qui va chercher l’empathie du lecteur au fin fond de lui-même. Le harcèlement, la maltraitance psychologique sont les sujets principaux de l’histoire et sont amenés avec une force qui provoque un engagement total à sa découverte.

Le génie de ce polar se trouve dans le fait d’avoir mêlé enquête policière et développement personnel. Natacha Calestrémé ne raconte pas que l’enfer de cette femme, elle aborde également des sujets tels que l’intuition, les connexions via les rêves et donne des clés quant à la reconstruction après une relation si toxique que l’on ne se sent même plus exister. Finalement, de manière très subtile, l’auteure dénonce les vices de la justice concernant le manque de légifération dans des cas de harcèlement psychologique qui peuvent aboutir à « un meurtre psychique » puisque tout le monde n’y survit pas.

Un polar captivant, bouleversant et qui amène un message d’espoir pour toutes les victimes de ce genre de situation : la reconstruction est possible, un « après » bien plus lumineux est envisageable, derrière la peur se cachent des solutions pour un futur bien plus serein !

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Maison Valmont à Verbier

Les résidences Valmont, 4 lieux d'exceptions

Les instagameuses et leur marque

porter les vêtements de son instragrameuse préférée c'est possible

Chronique d’une femme libérée: ton Summer body

Ça fait rêver ? Moi, ça me fait peur !