fbpx

Chronique d’une femme libérée: TikTok ou le monde d’après

TikTok ou le monde d’après

Bonjour, je m’appelle Karine, j’ai 40 ans et je me suis inscrite sur TikTok !

J’ai eu envie de découvrir ce monde dont tout le monde parle et puis, je me suis dit que cela pourrait faire un joli complément à mon compte Instagram.

C’est donc armée de ma méconnaissance de l’appli et de mon manque d’agilité (dû au fait qu’à mon époque on jouait dehors avec ses copains et non enfermés dans sa chambre avec son smartphone) que j’ai réussi à créer un profil. L’étape une était donc validée !

J’ai ensuite essayé de comprendre comment faire une vidéo, mais j’ai vite abandonné parce que lancer mon téléphone contre un mur n’était pas le meilleur aboutissement à cette histoire.

Mon égo m’a demandé, après un tel échec, de faire une pause et de ne plus le bousculer le temps qu’il s’en remette. Comme je suis une gentille blonde qui s’écoute, j’ai laissé TikTok de côté pour vivre ma « vraie vie ».

Quelques semaines plus tard (ça prend du temps de soigner une blessure égotique), j’ai décidé de faire face à mon échec, parce qu’il paraît que c’est ainsi qu’on évolue.

J’ai donc à nouveau pénétré dans ce monde obscur et j’ai pratiqué l’activité numéro un des ados : j’ai scrollé !

Wow ! Je me suis demandée si je n’avais pas ouvert un espace spatio-temporel, j’ai pensé très fort à cette série « Sliders » (tu connais ? Dis oui stp, mon égo a besoin de continuer à se sentir jeune) et je suis restée bien assise parce qu’après ce que j’avais vu, j’avais peur de faire un malaise !

TikTok a trouvé judicieux de me faire découvrir qu’il y existait des êtres humains, qui, je l’espère, n’ont pas le droit de vote, qui vendaient des choses étranges…

Par exemple, il y a cette femme qui vend l’eau de son bain à 1500 euros… J’ai d’abord cru à un fake, mais son passage dans une émission revenait sans cesse dans mes vidéos et j’ai malheureusement compris que c’était une réalité.

Ce n’est pourtant pas ce qui m’a le plus inquiétée ! Ce qui m’a donné envie de partir vivre dans une cabane au fin fond d’une forêt c’est lorsque j’ai compris qu’il existait de réels acheteurs de ce produit. Je vis donc sur la même planète que des personnes qui dépensent 1500 euros pour l’eau du bain de quelqu’un d’autre… Ont-ils, eux aussi, le droit de vote ?

Si j’avais su qu’il fallait juste vendre ses restes à des prix exorbitants, je n’aurai pas perdu de temps à étudier !

Non je plaisante, je préfère un cerveau qui fonctionne qu’un porte-monnaie rempli, c’est moins dangereux !

Après cette découverte affolante qui en dit long sur l’avenir de l’humanité, TikTok a voulu renforcer mon sentiment de dépit et m’a proposé des vidéos faites par des influenceurs, mais pas n’importe lesquels : ceux qui sortent d’émissions comme les Marseillais. J’ai donc vu Maeva expliquer qu’elle était contente parce qu’avant elle faisait 65 kilos, mais après avoir fait attention, elle en avait perdu 2 et ne pesait donc plus que 65 kilos ! Là, j’ai pensé fort à ma maman qui m’a longtemps expliqué pourquoi aller à l’école c’était important et j’ai aussi remercié intérieurement tous les profs de math que j’ai eu durant mon parcours !

Je suis tombée sur plusieurs autres spécimen de ce genre, suffisamment pour me renseigner sur les cabanes à vendre dans les forêts. Finalement, j’ai posté une vidéo qui traite de littérature, j’ai l’espoir que, si nous sommes plusieurs à déverser la culture là au-milieu, un jour des chercheurs du futur (ceux qui auront survécu et qui vivront sur la lune grâce à Elon Musk) pourront reconstituer les pièces du puzzle et travailler à faire revenir une forme d’intelligence sur terre.

En attendant, je vais continuer de m’instruire sur les habitants du monde. Je vais le faire en lisant, en échangeant et en prenant bien garde à toujours formuler des phrases qui ont : un sujet, un verbe et une suite du verbe. Et oui, il faut rester vigilent, cela semble contagieux la perte de neurones, je me demande même si ce n’est pas ça l’épidémie la plus dangereuse de notre époque….

Tiktokement vôtre !

Karine

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Sisley Paris : Masque exfoliant ENZYMATIQUE

Découvrez son ingrédient secret

Dr.PAWPAW, ça s’utilise partout!

Disponible chez Manor en exclusivité

La tendance Hailey Bieber’s Nails

les ongles tendances de la rentrée

Maison de Beauté Fabien Carrichon

On a testé LE soin qu'il vous faut

C’est la rentrée !

3 idées top tendance pour LE look parfait