fbpx

Chronique d’une femme libérée – Liberté!

Liberté !

En voici un vaste sujet qui va me transformer en grande philosophe le temps de votre lecture ! (Imaginez-moi, bien alignée, en train de répéter « être ou ne pas être…. »)

Je crois que si je demandais à chacun/e de vous ce qu’est la liberté, j’aurai autant de réponses différentes ! Car c’est bien là le fond du sujet : nous avons toutes et tous des besoins bien distincts ! (par exemple moi, en ce moment, j’ai besoin de 12 Spritz, une plage et 30 degrés)

Si j’en viens à ce sujet c’est parce que je tombe de plus en plus souvent sur des cris du cœur à ce sujet : « laissez-moi être libre de m’envoyer 3000 calories par jour, laissez-moi être libre de faire disparaître ma cellulite, laissez-moi être libre de sortir tous les soirs et ne pas travailler les matins ».

(en ce qui me concerne, ce serait « laissez-moi être libre de vivre d’apéros et de chocolat ! »)

Bref, vous avez bien compris l’idée ! Après observation, je réalise de plus en plus que cette fameuse liberté dont on parle, nous l’avons déjà et c’est souvent nous-mêmes qui nous mettons des barrières ! Je m’explique : si je veux aller à l’apéros tous les soirs, je peux ! Il faut juste que j’accepte les conséquences qui vont avec : un foie qui m’en voudra et des cernes le matin. Et je crois bien qu’elle est là l’incohérence : on veut le beurre, l’argent du beurre, la laitière, la voisine, la cousine et tout le quartier.

Je vous vois me dire : « facile ta théorie Karine, mais pour moi être libre ce serait vivre sur une île dans une villa de luxe, sans horaire et sans contrainte. Et pour pouvoir faire ça, il faut beaucoup d’argent ! ».

Et bien oui et non ! (on adore ces réponses qui ne veulent rien dire, non ?)

Réfléchis à un moyen (LEGAL !) de bien gagner ta vie le temps de financer ta villa. Au lieu de t’acheter un sac Gucci tous les deux mois, mets l’argent de côté. En résumé : mets-toi en action pour acquérir ta liberté !

Il n’y a rien de gratuit dans ce monde et on l’a bien voulu ! On participe tous les jours à ce système qui nous fait croire que pour « bien vivre » il faut travailler comme des fous ! En réalité, cette croyance on nous l’a ancrée parce que sans ça, ce fameux système absurde s’effondrerait ! Alors je ne vais pas entrer dans le débat politique (bien que j’adore ça), mais j’aimerais quand même appuyer sur le fait que nous toutes et tous participons à nous éloigner de cette fameuse liberté que nous réclamons avec de plus en plus d’intensité.

En résumé, ce que je suggère, c’est de prendre le problème sous un autre angle : celui de la solution. (vous verrez, ça change une vie de se positionner ainsi)

Vous voulez travailler moins ? Ok, cherchez une activité qui vous corresponde et qui le permette ! Et ne croyez pas qu’il faut 3 Masters et 2 CAS pour gagner 150.-/heure, ce n’est qu’une idée reçue !

Vous voulez partir vivre au chaud ? Renseignez-vous sur les destinations possibles et ce que cela implique puis faites un plan d’action sur la durée nécessaire pour y arriver !

La liberté ce n’est pas être riche et se laisser vivre, à mon sens (et je suis pleine de bon sens, vous le savez), elle est surtout le fait de se sentir épanoui/e et riche de sa propre vie !

Librement vôtre !

Karine

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

De l’art d’être à l’aise à une exposition

Apprécier l'art, aller à une expo: quelques conseils pour se sentir comme un poisson dans l'eau!

Ai Weiwei: 1000 ans de joies et de peines

Qui est vraiment Ai Weiwei,? Artiste contemporain reconnu mondialement, dissident chinois, découvrez le dans ses mémoires.

Raphaël Ritz aujourd’hui

Venez découvrir l'artiste valaisan Raphael Ritz à la lumière d'aujourd'hui !