fbpx

Chronique d’une femme libérée : Les pansements

Les pansements

Jour 1 : il m’a quittéeeeeeee ! Ma vie est finieeeeeeee ! (message copié-collé et envoyé à au moins 22 contacts)

Jour 5 : j’ai besoin de me retrouver avec moi-même, il va me falloir du temps pour l’oublier et me reconstruire. J’ai peur de ne jamais plus y arriver avec un autre, il m’a dégoutée du couple !

Jour 10 : hier soir, en boîte j’ai rencontré quelqu’un d’incroyable ! Il s’appelle Kevin. Il est siiiii beau et nous avons plein de points communs ! Par exemple, nous aimons tous les deux sortir voir du monde et on adore les tatouages. C’est un bon début non ? Oh et j’allais oublier le plus important : lorsque je parlais avec Kevin, je ne pensais plus à l’autre chimpanzé, mais alors plus du tout ! Je crois que Kevin est là pour me guérir, d’ailleurs je vais tout de suite lui écrire !

Tadam, c’est là que le bât blesse ! Il va la guérir… (avec une baguette magique, parce que c’est un Prince Charmant et qu’il a des contacts chez les gentilles sorcières)

Du moins c’est ce qu’elle s’est mise en tête, parce que c’est plus simple d’attendre sur les autres. Ce qu’elle ne voit pas c’est que Kevin sait qu’il est un BG, il travaille son image, la cultive. Il flatte son égo à elle, cet égo abîmé par celui qui est parti.

Quant à Kevin, il a appris à distiller les mots mieux qu’on distillait le whisky dans les années 20 ! Il les reconnait, les femmes vulnérables, il sait ce qu’elles veulent entendre, il ne leur met pas de la poudre plein les yeux non ; c’est le camion de paillettes qu’il leur verse dessus ! C’est un dealer de paillettes Kevin, tout le monde le sait mais personne n’ose lui dire à elle : enfin elle ne pleure plus, et puis, c’est peut-être ça qu’il lui faut : un pansement sur la blessure infligée par l’autre singe !

Passent quelques jours, peut-être quelques semaines et ce truc qui résonne à l’intérieur cogne de plus en plus fort : c’est la blessure ouverte qui se manifeste, comme une bombe de nouvel an avec une très très longue mèche ! En même temps, Kevin est de plus en plus distant. Et puis c’est qui toutes ces filles qui lui écrivent peu importe l’heure ? Il lui vend que ce sont des amies, que c’est son côté empathique qui lui vaut d’être le conseiller no1 de ses demoiselles en détresse. Décidément, il a tout pour plaire ce garçon ! Ce qu’il omet de lui dire, c’est qu’en étant un chevalier servant en apparence, il les convainc de rentrer avec lui, les soirs durant lesquels elle le pense avec ses potes.

La suite est logique, un peu sarcastique : Kevin disparaît, elle réalise que tout le monde savait. Il n’était qu’un puit… sans fond (tu sais, une de ces personnes qui résonnent quand tu cognes sur leur tête)! Le sparadrap est arraché, ça fait mal et puis ce qu’on trouve en-dessous n’est pas plus réjouissant : une blessure en forme de singe bouffi, gonflée d’avoir été laissée là, sans aucun soin.

Ce n’est plus uniquement le deuil de Cheeta qu’elle doit faire, mais celui de Tarzan aussi ! Et tout cela en sachant qu’à présent elle est associée à toutes ces filles qui font partie de la longue liste de Kevin. Double, voire triple travail personnel, pour autant qu’elle soit capable de le faire ! L’égo flatté par l’imposteur n’en est que plus détruit, tout ça alors qu’elle aurait pu prendre le temps après Cheeta et

faire son deuil sainement. Mais prendre le temps ne rime pas avec nos habitudes, aujourd’hui on rêve que des drones nous livrent notre commande Zalando dans l’heure ! Alors prendre du temps pour soigner son cœur, foutaise ! La loi c’est « next and see », la conséquence on la connaît aussi !

Mais avant d’en arriver à cette réflexion, place aux 22 messages copié-collés à envoyer pour notre héroïne du jour : « Tous les mêmes ! Je me suis encore faite avoir ! Et tout le monde pense que je suis facile et naïve maintenant ! Je vais rester célibataire cette fois, vive les mojitos et le chocolat ! ». (ps : qui sort samedi ? J’ai bien envie de rencontrer du monde et me changer les idées !)

Tarzaniquement vôtre ! Karine

Karine Leresche
Instagram : @une_armee_de_resilients

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read

Chronique d’une femme libérée – Accepte-toi comme t’es !

Depuis cette multiplication des défenderesses du naturisme, je me sens coupable tout le temps !

Sélection livre : Ce qu’on n’apprend pas à l’école – Victoria Guillomon

D’une maturité et d’un optimisme incroyables

Chronique d’une femme libérée – Qui défend les hommes ?

il existe encore des hommes qui ont de l’éducation...

Talents Factory, le phénomène

les prochains workshop à ne pas loupé sont annoncés!

Sélection livre : L’embuscade – Emilie Guillaumin

un deuxième roman à la fois éprouvant et intense